Projets

Cameroun

 

 

***

 

Formation professionnelle de techniciens à Kumba, chef-lieu au Cameroun. Chance pour les adolescents d’apprendre un métier.

(Kumba Technical Maintenance and Vocational training Center)

Comme dans beaucoup d’endroits en Afrique, le chômage est un gros problème, en particulier dans les zones urbaines chez les jeunes et cause un véritable désespoir provocant de nombreux problèmes conflictuels tels que l’alcoolisme, la prostitution voire des troubles sociaux. Par ailleurs, il y a un manque de professionnel bien formé au Cameroun. D’importantes connaissances technologiques manquent souvent de même que de bonnes expériences et solides qualifications pour effectuer correctement un travail.

Pour contrer à ces difficultés majeures, notre Centre est capable de mettre en place une formation technique à Kumba, générant du travail pour tous, en particulier aux jeunes hommes leur ouvrant ainsi la possibilité d’un avenir meilleur, réduisant également la pénurie de techniciens bien formés.

Objectifs du projet

  1. Les hommes et femmes, jeunes en particulier, reçoivent une formation adéquate aux normes internationales, à savoir:
    1. Polymécaniciens et professeurs professionnels dans une première phase.
    2. Electriciens, plombiers, scieurs, charpentiers et maçons dans une deuxième phase.
  2. Les besoins du marché sont adaptés aux connaissances techniques (par exemple, la fabrication d’installations pour le séchage du cacao etc.).
  3. Les matériaux locaux sont valablement utilisés (scierie, fabrication de briques) ayant pour but de réduire par la quantité de produits importés.

Pour activer la première phase, nous sommes en mesure d’effectuer une première livraison de divers équipements en pouvant expédier:

–      Un camion (4 roues motrices) avec un atelier mécanique complet installé en son intérieur.

–      Un camion d’habitation (4 roues motrices) remplis de fournitures scolaires. Des ouvrages méthodiques pour polymécaniciens sont généreusement mis à disposition par SWISSMECHANIC.

–      Divers autres matériel et machines pour créer un bâtiment industriel avec machines et salles de classe qui permettront aux autres professions de bien être formées.

Groupes ciblés

Les jeunes hommes et femmes de Kumba et ceux de la zone rurale environnante ont la possibilité d’obtenir une formation technique solide.

Durant la première phase, il y a 3 ou 4 professionnels locaux formés et préparés en tant que formateurs (2013).

Après une année (à compter dès 2014) on peut commencer avec une première classe de  8 apprentis polymécaniciens.

Dans une phase ultérieure (à partir de 2016) plusieurs cours avec 8 apprentis seront programmés en parallèle.

Partenaires locaux

Le projet est mené en coopération avec les autorités de la ville de Kumba. Les organigrammes sont conformes aux normes nationales et à un programme de formation technique, mais avec des règles beaucoup plus strictes de formation pour les professionnels suisse. 

Pour assurer une formation adéquate d’apprentissage une variété d’équipement sera nécessaire à importer. Le maire de Kumba se chargera du règlement des formalités d’importation et de garanties que la ville de Kumba prend à sa charge les frais douaniers. Cela représente une part importante de l’engagement dans un pays où l’importation de marchandises et de produits est très complexe et coûteuse. En outre, un bâtiment est mis à disposition, qui est utilisé dans la phase initiale comme un petit atelier de mécanique et de formation. Pour les autres phases de la construction un bâtiment industriel sis près de la gare de Kumba est prévu. Par conséquent, les autorités mettent à disposition les terrains nécessaires gratuitement.

Suivi et contrôle

Le comité directeur en tant qu’organe de surveillance se compose d’une part, de formateurs suisses et, d’autre part, de personnes locales responsables des secteurs de la formation professionnelle et du développement rural.

Ulrich Ramseier, initiateur du projet, s’engage à être 2 à 3 fois par an sur place afin de s’assurer que les objectifs du projet soient atteints. Il pourra déléguer une personne responsable suisse en cas de nécessité sur le site.

Voulez-vous contribuer à la réussite de ce projet ?

Des contributions aussi bien financières, humaines et matérielles sont nécessaires sans délai dans la phase actuelle de préparation.

Le bénévolat est aussi recherché  (jeunes professionnels, et/ou ceux à la retraite, concernant ce genre de profession).

Pour toute contribution financière, vous pouvez verser vos dons à: Raiffeisenbank Regio Arbon 
IBAN CH45 8130 7000 0031 5866 0 avec le libellé suivant TECHshare, 9320 Arbon. TECHshare est une Association fondée en 2005 qui est exonérée fiscalement en raison de son but de pure utilité publique. Vos dons sont aussi déductibles des impôts personnels.

En ce qui concerne les dons matériels, machines, génératrices et outils adéquats répondant à nos besoins sont recherchés (état souvent peu important).

Chef de projet / Personne de contact pour toutes demandes de renseignements
TECHshare, Ulrich Ramseier, Chemin Derrière-les-Murs 6, CH-1580 Avenches.
+41 26 675 28 28; e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

***

 

  •  IT Centre PCC: Le IT Centre PCC à Buea, monté par Patrick Baumann, président de TECHshare , continu à être  appuyé par des livraisons de hardware. Depuis cet établissement, d’innombrables personnes, surtout des jeunes, ont été  instruits à l’utilisation du PC et ils peuvent tirer des connaissance depuis l’internet  et appliquer les aptitudes acquis  dans le domaine de l’IT.
  • Ecole Ordinateur/ Copycenter Nkem: TECHshare fournit ordinateurs, imprimantes et scanners à une petite école d’informatique. En même temps, les étudiants de l’université proche on la possibilité de se faire des photocopies et d’écrire des documents. Ainsi de nombreuses personnes peuvent être initialisées à l’utilisation d’un PC. Cet organisation permets à deux personnes, soit deux familles de réaliser un revenu.  
  • VIJ Communicatione: TECHshare fournit les PC et donne des conseils au responsable pour la mise en place d’un nouveau Internet Café.
  •  Ecole PC Pauli Limbe: TECHshare appui le projet d’un Suisse pour monter une école informatique à Limbe en fournissant du hardware.
  •  Ecole  Ordinateur Yaoundé: Dans la capitale du Cameroun, TECHshare aide un Camerounais  à établir une école informatique par le biais d’une livraison de hardware.
  • Ecole pour jeunes filles à Kouam Douala: A Douala, TECHshare  appui une école de jeunes filles dans la branche IT. Des jeunes filles, qui, pour différents raisons, n’ont pas pu finir une école officielle, peuvent obtenir une éducation professionnelle.  Différents cours sont à disposition : coiffure, couture et, nouvellement, secrétariat.  

Uganda :

 Un container est en préparation pour l’Uganda. A l’église de « Glory to Glory Gospel Ministry”, 250 ordinateurs, mise à disposition par TECHshare, seront installés.  Une partie sera installée dans un centre d’ordinateurs à Wakiso/Kampala et le reste sera distribué  aux écoles primaires partout dans le pays. Les appareils à Wakiso/Kampala seront à disposition de la population intéressée. Le but est de brancher les PC à Internet par le réseau téléphonique local.

Wikipedia: TECHshare est en train d’introduire un DVD dans différentes écoles. Ce DVD met à disposition un grand nombre d’articles de Wikipedia, ceci en mode offline.

Transport container:  TECHshare a envoyé au mois d’Octobre 2007 un container de 40 pieds, en route pour le Cameroun. Une partie du volume à été utilisé par TECHshare et le reste à été mis à disposition de divers organisations et à des individuels contre participation aux frais de Transport. Le travail  administratif de coordination pour un tel container est très important.

 Le coût d’envoi d’un container baisse en fonction de la taille ce qui rend le transport pour le Cameroun moins cher